12/06/2021 | Où courir en Guadeloupe ? Passionnée par le running, je vous partage mes conseils.

course a pied en guadeloupe

Je vis en Guadeloupe depuis quasiment deux années. Je vous en parle dans mon article Vivre en Guadeloupe. Avant mon installation, ma crainte principale était de ne pas trouver de parcours de running. Quand je venais pour voir la famille et pour travailler sur les projets lorsque je faisais partie des équipes d’Air Caraïbes (j’étais basée à Paris avant de me mettre totalement à mon compte pour We Love Guadeloupe & We Love New York) je programmais quelques sorties de courses à pied de temps en temps le matin avant d’aller dans les bureaux. J’avais donc déjà bien conscience du fait que l’environnement pour courir en Guadeloupe était différent.

Je pratique le running depuis l’âge de treize ans. Je viens d’une famille qui aime la course à pied. Mon père était sportif, un grand adepte de la course à pied. Ma soeur était inscrite dans un club d’athlétisme avant d’arrêter pour des raisons spéciales et puis ma mère en a toujours pratiqué pour le plaisir, sans oublier mon frère avec le football. Vous l’avez compris, nous aimons le sport dans ma famille, on ne peut pas s’en passer 🙂

Avant de m’installer principalement en Guadeloupe (je suis aussi résidente en région parisienne), j’ai fait plusieurs courses officielles : 10 kilomètres de Nike, semi-marathons, deux marathons (Paris/New York) et il me tarde de remettre cela. Il était impossible pour moi d’envisager l’arrêt de la course à pied en Guadeloupe. Je pense que je me suis bien adaptée à ce nouvel environnement. Je me sens donc à l’aise de vous écrire un article avec ce recul.

Je n’ai pas beaucoup de photos pour le moment pour illustrer l’article car quand je cours, je pars rarement avec du matériel photo.


Je cours à des créneaux horaires bien précis

A Paris, je peux faire un running à peu près tout le temps sauf s’il pleut beaucoup, que le soleil tape fort en été, etc. mais en Guadeloupe c’est une tout autre affaire. Le soleil tape souvent très fort, je ne peux donc pas prendre mes baskets sur un coup de tête pour faire une sortie courte ou longue, au risque de me déshydrater fortement, d’avoir des maux de tête assez violents.

BANNIERE POST WLG TAKE ME TO GUADELOUPE (3)

A la saison sèche, quand les températures sont moins fortes, je m’arrange pour courir au plus tard à 8h le matin. Pour les fins de journée, quand le soleil commence à se coucher et avant que la nuit tombe. En général, vers 17h30 car le soleil se couche plus tôt.

A la saison des pluies en Guadeloupe, quand les températures, l’humidité sont assez fortes, là, il faut vraiment que je cours le matin au plus tard à 7h, et le soir, c’est la même chose que pour la saison sèche. En général, vers 18h car le soleil se couche plus tard.


Les parcours pour courir en Guadeloupe

Il faut connaître des lieux : sentiers, routes. Je trouve qu’il est difficile d’improviser un running en Guadeloupe n’importe où sauf si c’est pour une sortie très courte.

Dans mon article Vivre en Guadeloupe, je vous ai recommandé les stades. C’est une bonne option si vous en avez un près de chez vous. A Petit-Bourg, il est par exemple très bien et éclairé quand la nuit tombe.

Quant aux routes en Guadeloupe, beaucoup n’ont pas de trottoirs réservés aux piétons, c’est difficile de faire de longs parcours sécurisés sur la route. J’ai tenté plusieurs fois et je peux vous dire que j’ai vite déchanté pour certains endroits. C’est souvent très dangereux même si l’on fait attention car ça peut vite dégénérer à un virage, un véhicule qui roule trop vite (la conduite en Guadeloupe n’est pas pareil). Bref, l’espace se trouvant sur la route pour marcher et courir est souvent trop étroit.

Le parcours de running que nous empruntons avec mon compagnon est principalement sur la route mais une route peu fréquentée et avec un bas côté assez correct. Je ne le partagerai pas dans cet article car mon parcours se trouve dans une zone plus résidentielle, il faut passer par des champs de canne appartenant aux agriculteurs vivant dans le coin, avant d’arriver à la route. Je vous invite à trouver de votre côté aussi ce genre de parcours dans votre commune en étant curieux.

Vous avez dans notre livre Take me to Guadeloupe, plusieurs idées d’itinéraires pour marcher et courir à la fois. Vous y trouverez aussi un itinéraire dédié au running que nous aimons et qui est plutôt atypique. Nous le faisons de temps en temps.

Page-de-couverture-Take-me-to-Guadeloupe-Janvier-2021-Version-papier Où courir en Guadeloupe ? Passionnée par le running, je vous partage mes conseils.

Tu envisages bientôt un voyage en Guadeloupe ?

N’oublie pas de commander dès maintenant notre livre Take me to Guadeloupe publié en Avril 2021. C’est un livre guide décalé illustré que nous avons réalisé avec notre oeil local pour mettre en lumière les multiples facettes de notre archipel, sans publicité, 200 pages. Expédition depuis la France Hexagonale. Click & collect en Guadeloupe.

#lanmoupougwadloup

 


 Offerts : version digitale interactive, carte géographique, marque-page, abonnement offert dans le club membre We Love Guadeloupe. Demande forte. Quantité limitée tous les mois.

 


Faites attention à ne pas courir seul.e à certains endroits

Dans les grandes villes, il est facile de croiser du monde sur ses parcours de running, notamment dans les parcs. En Guadeloupe, pour les chemins moins fréquentés en dehors des routes, dans les sentiers, vous pouvez très bien ne croiser personne. C’est dangereux que vous soyez une femme ou un homme. C’est valable partout, pas qu’en Guadeloupe. On se dit souvent ça va aller, jusqu’au jour où : une blessure, une agression, un coup de fatigue, etc. Si vous courez dans des zones peu fréquentées, essayez d’y aller avec quelqu’un que vous appréciez.

Je pense que courir en Guadeloupe avec un petit groupe est aussi une bonne option. Je compte lancer un rendez-vous ponctuel (places limitées) pour les membres du club We Love Guadeloupe à partir de septembre si la pandémie progresse dans le bon sens. Ce sera l’opportunité de se retrouver pour les locaux et si vous êtes de passage dans l’archipel, ce sera une opportunité pour vivre une expérience immersive, comme un local. Je préfère attendre pour le moment.

A Paris, j’ai souvent participé aux OP de Nike pour courir en groupe et à New York, c’est pareil, j’adore me mêler aux groupes de running pour une immersion locale absolue. La dernière fois que je l’ai fait, c’est pour la préparation du marathon de New York avec des membres de l’association Team For Kids. J’ai couru un semi avec des new-yorkais à Brooklyn, j’ai bien souffert mais j’ai progressé avec les différents niveaux au sein du groupe.

où-courir-en-guadeloupe Où courir en Guadeloupe ? Passionnée par le running, je vous partage mes conseils.

L’effort est différent pour la course à pied en Guadeloupe

En Guadeloupe, les routes sont différentes, les dénivelés sont importants, le climat est tropical. Tout était différent de Paris pour moi à mon arrivée. J’ai donc pris du temps physiquement à me sentir à l’aise, à courir sur de longues distances. Avant, je faisais au moins une sortie par semaine de 15 ou 20 kilomètres. Maintenant, mes sorties longues sont au plus de 11 kilomètres. Je souhaite retrouver mes distances d’avant mais à un bon rythme surtout.

Avec les dénivelés et l’état des routes, je préfère continuer à progresser doucement mais sûrement pour retrouver au minimum un rythme de 5″40 en moyenne sur du 20 kilomètres. Je ne sais pas si j’y arriverais mais c’est un objectif pour 2022, puis pour 2023 je tenterais de progresser pour me préparer enfin à ma prochaine inscription marathon de New York toujours pour l’association Team For Kids. Avant, je compte faire d’autres courses plus petites et éventuellement un trail mais pas un marathon (2023 au plus tôt).


J’alterne mes entraînements avec des sessions de work-outs à la maison

Avant, je me rendais dans les salles de sport KeepCool en région parisienne. En Guadeloupe, je préfère m’entraîner sur ma pergola pour tout ce qui englobe le renforcement musculaire et permet d’améliorer ses performances (et d’éviter les blessures pour la course à pied). Il y a de nombreuses ressources gratuites pour cela : Nike Training, KeepCool, Sonia Tlev, etc.


Mon équipement pour courir en Guadeloupe

Les chaussures

Au niveau des chaussures, je vais bientôt me rendre dans un magasin de running spécialisé en dehors du territoire qui évalue toujours mon type de foulée pour me proposer la meilleure paire de chaussures selon mon environnement. A cause de la pandémie, je n’avais pas pu y aller depuis un moment. Ce sera le cas bientôt. Je reviendrai sur ce point dans mon article prochainement afin de vous donner plus de conseils.

Les vêtements

Pour les vêtements, la météo en Guadeloupe d’un point de vue température est bonne toute l’année donc il n’y a pas d’équipement à prévoir pour se protéger du froid. C’est le contraire, il faut se protéger de la chaleur, du soleil, et de l’humidité ahah.

Je reviendrai aussi vers vous pour compléter ce point car je compte ajuster mon équipement prochainement pour me sentir mieux durant mes sorties de running ! Jusqu’à maintenant, j’ai gardé plusieurs de mes équipements de course de Paris : tee-shirts, legging, shorts, etc. mais je compte faire un refresh de tout cela bientôt ! Ce point est hyper important car les matières, la coupe, les détails techniques, etc. peuvent jouer sur la qualité de la course. C’est un investissement mais il vaut le coup pour plusieurs années, pour se sentir bien dans ses vêtements en courant.

Par contre, je peux vous dire que pour les vêtements (uniquement pour les vêtements) je favorise toujours les marques Nike (gamme running) et Under Amour. Je n’ai jamais été déçue que ce soit par la qualité, la technicité, la résistance, le confort, la légèreté, de la collection running de ces marques.

Les accessoires

Pour les accessoires, je cours toujours avec un brassard pour y glisser mon téléphone. En effet, je favorise depuis des années l’application Nike Run Club, je la trouve très bien. J’ai aussi l’Apple Watch qui est pratique pour voir les informations de l’application Nike Run Club mais je ne la prends pas souvent.

La transpiration au niveau des cheveux et du visage

Pour la transpiration au niveau du visage, je reviendrai vers vous également prochainement car je vais me faire conseiller.

Se protéger du soleil

Pour se protéger du soleil, je vous recommande de mettre de la crème solaire même quand il y a des nuages. Ca ne blague pas en Guadeloupe.

J’espère que cet article vous sera utile. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à les poser dans le club membre We Love Guadeloupe.

Page-de-couverture-Take-me-to-Guadeloupe-Janvier-2021-Version-papier Où courir en Guadeloupe ? Passionnée par le running, je vous partage mes conseils.

Tu envisages bientôt un voyage en Guadeloupe ?

N’oublie pas de commander dès maintenant notre livre Take me to Guadeloupe publié en Avril 2021. C’est un livre guide décalé illustré que nous avons réalisé avec notre oeil local pour mettre en lumière les multiples facettes de notre archipel, sans publicité, 200 pages. Expédition depuis la France Hexagonale. Click & collect en Guadeloupe.

#lanmoupougwadloup

 


 Offerts : version digitale interactive, carte géographique, marque-page, abonnement offert dans le club membre We Love Guadeloupe. Demande forte. Quantité limitée tous les mois.

 

 

Conseils pratiques, Lifestyle Guadeloupe, Que faire en Guadeloupe

4 petits mots

  • Cyrielle dit :

    Wahou 5’40 sur 20km!!! Bravo!
    Je vais essayer d’apprendre un peu à courir sous la chaleur d’ici mi juillet. C’est pas simple. D’un rythme à 6’20 je suis à 7min/km avec la chaleur qui s’est installé dans le sud de la France. J’imagine que c’est comme tout, il faut que le corps s’adapte et apprenne à fournir un effort sous ce « nouveau » climat.
    J’ai hâte de me trouver un parcours secure en Guadeloupe. Et si j’y arrive, j’espère pouvoir participer à une sortie à tes côtés ! Bravo pour ce que tu entreprends Viviane, tu es très inspirante !

    • Viviane dit :

      Hi Cyrielle,
      Même combat c’est clair pour le Sud de la France, je me souviens de mes running à Bandol lorsque j’y allais quasiment tous les étés. Un sacré challenge, surtout avec les montées qu’il peut y avoir, et Marseille pareil ahah 🙂
      Oui le corps s’adapte doucement mais sûrement finalement. J’ai aussi d’ailleurs fait pas mal de rétention d’eau avec la chaleur, ça va beaucoup mieux aujourd’hui.
      J’espère que nous pourrons t’avoir parmi nous pour les sorties running, le but sera dans un premier temps de prendre du plaisir à courir ensemble, et ensuite on fera des groupes pour les divers niveaux !
      Merci pour tes encouragements et à très vite par ici !
      Viviane

  • Anaëlle dit :

    Bonjour,
    Je voudrais me remettre à la course à pied, mon compagnon ne peut plus courir et j’ai peur de courir toute seule… Vos projets de créer un groupe m’intéresse beaucoup. Dans quel coin êtes vous ??

    • Viviane dit :

      Bonjour Anaëlle,
      Dans le nord Grande-Terre mais les meet-ups organisés ponctuellement seront à divers endroits pour couvrir un peu la Grande-Terre, Basse-Terre.
      Nous t’attendons !
      xx
      Viviane

Laisser un commentaire !

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs avec * sont requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.