13/11/2021 | Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

les amandiers

Mise à jour de l’article en novembre 2021 – J’ai publié initialement cet article Vivre en Guadeloupe six mois après mon installation en Guadeloupe. Plus de deux années après mon arrivée, mon avis n’a pas bougé, bien au contraire : je suis encore plus amoureuse de notre sublime archipel et pas seulement pour ses plages paradisiaques, mais pour ses multiples facettes authentiques que j’adore découvrir tous les jours et partager sur notre compte Instagram @weloveguadeloupeblog.

Pour ceux qui ne me connaissent pas depuis mon premier site We Love New York lancé en mars 2009 : je suis Viviane, âgée de 36 ans, originaire de l’île, née à Tours (37) où j’ai grandi jusqu’à l’âge de 19 ans avant de m’installer à Paris jusqu’à 34 ans puis en Guadeloupe pour la première fois depuis 2019.

Je vis aujourd’hui principalement en Guadeloupe, en parallèle de Paris où je suis toujours résidente. J’ai toujours apprécié la vie en ville, revenir en Guadeloupe depuis mon enfance, mais aussi voyager (j’ai travaillé plusieurs années au sein de la direction commerciale/expérience client Air Caraïbes Paris) et découvrir en permanence des concepts innovants.

Ce mode de vie me permet d’avoir un équilibre entre les deux.

La nouveauté depuis la date initiale de publication de cet article : la création du groupe Vivre en Guadeloupe dans le club We Love Guadeloupe.

Il n’a aucun lien avec un groupe Facebook ou un forum. C’est un concept innovant. Ce club est accessible pour le moment gratuitement avec notre livre guide Take me to Guadeloupe lancé en avril 2021 disponible sur ICI sur notre SHOP WE LOVE.

Il est aussi vendu à bord de tous les vols Air Caraïbes Paris <> Pointe-à-Pitre, a conquis autant le coeur de nos compatriotes guadeloupéens vivant dans l’archipel que ceux des visiteurs de l’île, first-timers et repeaters.

Des questions et anecdotes intéressantes sont partagées dans ce groupe du club sur le quotidien en Guadeloupe : coût de la vie, déménagement, scolarité, etc. Vous pourrez y poser toutes vos questions personnelles pour des réponses adaptées, avec bienveillance et sans jugement.

En vente sur les vols Air Caraïbes PAR <> PTP
Notre livre guide décalé de la Guadeloupe avec un oeil local et en tant qu'amoureux de notre archipel ! Notre livre guide décalé de la Guadeloupe avec un oeil local et en tant qu'amoureux de notre archipel !
  • 200 pages pour découvrir les multiples facettes de notre archipel
  • Pour aller aussi au-delà des hot spots habituels
  • Des adresses pour voyager plus responsable en soutenant l'économie locale
  • Des lieux de qualité par thématique (food, brunch, balades vertes, shopping local, etc.)
  • Plus de 20 itinéraires personnels et interactifs avec QR CODE
  • et plein d'autres surprises à découvrir !

Ci-dessous l’extrait d’un live qui s’est déroulé dans le club sur le thème « Où vivre en Guadeloupe du côté de Basse-Terre » : quels sont les atouts de la Basse-Terre par rapport à ceux de la Grande-Terre ? quels sont les points à ne pas négliger pour y choisir sa commune ?

Je partagerai très peu d’articles sur We Love Guadeloupe à ce sujet, c’est avant tout un site créé pour vous inviter à explorer notre archipel à travers ses multiples facettes, au-delà des incontournables.

De plus, le club est le meilleur espace avec les conseils personnalisés. Nous n’avons plus le temps avec nos projets pour We Love de répondre à ce type de questions sur le site et nos réseaux. Nous priorisons ce temps pour nos clubs.

Voilà mon bilan avec mon ressenti personnel suite à mon parcours de vie et l’ouverture d’esprit que mes voyages dans le monde entier m’ont apportés.


J’ai bien fait de m’écouter et de m’informer pour venir m’installer en Guadeloupe

Comme pour chacun de mes projets, je m’informe mais je m’écoute avant tout.

Je vous invite à faire la même chose si vous souhaitez vivre en Guadeloupe ou dans un autre pays.

Des personnes tenteront de vous dissuader pour de multiples raisons avec leurs croyances limitantes ou vous vendront seulement du rêve. Faites intelligemment le tri afin de vous faire votre propre idée. Mes parents sont nés en Guadeloupe puis sont venus vivre en Métropole, bien sûr la majorité des membres de ma famille vivent encore sur l’île car nous sommes beaucoup 😄.

Avant de m’installer en Guadeloupe, j’étais venue plusieurs fois en Guadeloupe avec un oeil de « touriste ». J’ai aussi eu la chance (avant de me consacrer pleinement à l’entrepreneuriat dans le tourisme pour nos sites We Love New York & We Love Guadeloupe) de travailler pour la compagnie aérienne Air Caraïbes plusieurs années. Ma mission pour des projets liés à l’expérience client à Air Caraïbes me permettait de venir tous les mois sur l’île.

Avant de m’installer, j’ai tout entendu.

Aujourd’hui, je ressens une gratitude énorme de vivre en Guadeloupe, à apprendre davantage sur notre histoire et nos traditions. Je peux vraiment l’appeler #home au même titre que Paris.


Vivre en Guadeloupe, ce que j’aime

La douceur de notre archipel

Depuis mon arrivée, j’ai beaucoup plus l’impression de savourer le moment présent.

Contrairement à tous les clichés que l’on peut entendre, le rythme est aussi soutenu en Guadeloupe la semaine entre le travail (surtout quand il faut affronter les embouteillages du matin), les tâches quotidiennes, la vie de famille, etc., mais peut-être que le cadre pittoresque qui entoure les grands axes routiers, l’air de meilleure qualité, les points de vue faciles d’accès sur la mer, les palmiers, le chant des oiseaux au réveil, le bruit des klaxons moins fréquent (OMG Paris ou New York City) contribue à cette douceur.

Ah ….. j’oublie aussi la caresse des rayons du soleil qui de toute évidence sont bénéfiques et apaisants même si la météo en Guadeloupe peut changer très rapidement avec des pluies tropicales intenses.

island-life Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Cette lumière forte avec les températures chaleureuses ont des bienfaits incroyables pour la santé même s’il faut être vigilant pour la peau.

Je peux aussi vous dire que depuis ma nouvelle vie en Guadeloupe, mon sommeil est meilleur et je suis beaucoup moins stressée. J’affronte beaucoup mieux les situations que je trouvais autrefois stressantes, je prends le temps de méditer le matin ou respirer avec mes exercices de sophrologie.

Ca fait cliché mais c’est pourtant vrai. 😄

gosier-plage Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Le savoir-vivre ensemble

Une chose que j’adore voir en Guadeloupe, les habitants qu’ils se connaissent ou non vont souvent se saluer.

J’avais un peu de mal au début car à Paris, il est très rare de dire bonjour à une personne que l’on ne connaît pas et que l’on croise par exemple sur un trottoir. C’est limite on te regarde bizarrement ou on ne te répond pas ahah.

En Guadeloupe, c’est presque la base, et si tu ne réponds pas, tu seras irrespectueux.

Si je me balade dans un sentier que je croise quelqu’un, je dis bonjour. C’est simplement de la politesse. C’est valable aussi pour les petits qui saluent. Je trouve ce comportement super et propice au savoir-vivre ensemble.

Sur l’île, au sein des familles guadeloupéennes, l’éducation est d’ailleurs un point très important.

grena-ptp Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après
Lors d’un tournage pour notre livre Take me to Guadeloupe, avec l’association Pasyon Grena

La nature, une réelle valeur ajoutée

Ahlala.

Je ne réalise toujours pas la chance de pouvoir admirer toute cette nature autour de moi, il y a de quoi faire en Guadeloupe.

Je ne parle pas que des plages, j’y vais même très peu, et c’est souvent l’un des points qui donnent beaucoup envie à plusieurs d’entre vous de venir vivre en Guadeloupe.

terre-de-bas-11 Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Mais la Guadeloupe c’est bien plus que ça !

Au-delà de découvrir davantage nos cultures et traditions pour mieux comprendre notre archipel, c’est un plaisir énorme pour moi d’admirer les couchers de soleil en Guadeloupe, de me promener dans des sentiers pour chercher des points de vue inédits juste avant le coucher du soleil, regarder les oiseaux, explorer la forêt tropicale en Guadeloupe de plusieurs façons, me confronter aux Chutes du Carbet, et plein d’autres sentiers verts plus méconnus présentés dans notre livre Take me to Guadeloupe.

Cela permet de mieux comprendre ce qui m’entoure et l’écosystème de la Guadeloupe : c’est passionnant !

sightrunning-en-guadeloupe Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après
grande-anse-deshaies-guadeloupe Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Depuis que j’ai choisi de vivre en Guadeloupe, j’ai pris davantage conscience de problèmes touchant notre planète : par exemple le réchauffement climatique et ses conséquences.

C’est un sujet que je compte aborder davantage au fil des années sur We Love Guadeloupe.

foret-tropicale-guadeloupe Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Nos ressources culinaires riches et variées

En Guadeloupe, on mange bien et de la bonne cuisine relevée, qui a du goût. C’est valable aussi pour les végétariens, végétaliens, gluten-free, il y a beaucoup d’options dans les commerces.

On peut cuisiner tous les jours avec des produits frais et écologiques accessibles facilement, achetés sans passer par un intermédiaire ( je soutiens cela à 10000% pour notre économie locale, pour aider nos agriculteurs, etc.) : des fruits exotiques, des légumes pour de bons petits plats sains, des herbes, des épices, des graines, des farines, …

panier-fruits-et-legumes Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Beaucoup de concepts proposent la livraison de paniers légumes/fruits chaque semaine à un point de rendez-vous ou directement chez soi pour une vingtaine d’euros à peine.

C’est vraiment top pour manger sain et local, pour éviter la grande distribution qui abuse nettement sur les prix et reverse une petite partie aux producteurs !


La proximité avec les autres îles des Caraïbes, les Etats-Unis, le Canada

L’eau nous entoure, mais plus loin beaucoup de jolies îles qu’il me tarde de visiter ou de revoir pour certaines : la Barbade, la Dominique, Sainte-Lucie, Grenade, Saint-Martin, Porto Rico …

Il y a aussi les Etats-Unis à quelques heures seulement en avion: Miami par exemple, des vols directs sont proposés toute l’année au départ de Pointe-à-Pitre. Aussi New York, avec des vols directs Pointe-à-Pitre/New York qui sont saisonniers. Ou le Canada.

Un plus que j’apprécie énormément depuis mon installation en Guadeloupe en tant que passionnée du voyage et surtout de New York!


Consommer plus responsable

Ah … mon compte bancaire se porte beaucoup mieux depuis que je vis en Guadeloupe.

Vous pensez bien que je suis moins tentée, car il n’y a pas tous les department stores, les concepts-stores, les marques internationales que l’on retrouve en métropole, notamment à Paris. Il y en a (Promod, Mango, Habitat, Weldom le Leroy Merlin local, …) mais c’est loin d’être aussi diversifié que Paris en termes de choix et de prix.

Moi, ça me convient parfaitement car je me rends compte que finalement je n’ai pas besoin de tout ce que je pouvais acheter chaque semaine à Paris, surtout que j’y vais régulièrement.

guadeloupe-box-produits-locaux Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Et puis, je peux me faire livrer par quasiment tous les shops online qui m’intéressent que ce soit en métropole ou aux States, mais je réfléchis à deux fois avec les frais de livraison plus élevés, ce n’est pas plus mal.

Aussi, ici, je n’ai plus les quatre saisons : plus la peine d’acheter de nouvelles bottes, bottines, manteaux, écharpes, bonnets, etc … c’est une tenue estivale toute l’année avec des produits de qualité pour éviter de renouveler constamment ma garde robe. Je continue à investir sur des pièces de qualité qui durent dans le temps.


La créativité

Une belle surprise.

Je suis vraiment agréablement surprise par toute la belle énergie créative de l’île. Je n’en doutais pas, mais c’est plus que j’imaginais.

Il y a ici beaucoup de talents et dans plusieurs secteurs: tourisme, art, culinaire, digital, industriel, etc.

port-louis-guadeloupe-danae-brisso Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

La Guadeloupe est une île riche pour ses hommes, son métissage. Vous découvrirez de sublimes portraits dans notre livre Take me to Guadeloupe.

Je vous parlerai sur le blog des concepts que j’ai adoré découvrir sur l’île et tout aussi inspirant que d’autres concepts croisés à New York, à Melbourne, à Paris, à Hong Kong et diverses villes dans le monde.

street-art-pointe-a-pitre-guadeloupe Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Nos traditions et festivités

Il y en a beaucoup ici: le Carnaval de la Guadeloupe, le gwoka, etc.

Je trouve vraiment important de conserver ces nombreuses traditions pour la richesse de la culture de notre île, mais également la transmission de valeurs aux futures générations.

Espérons que cela continue au fil des décennies.

2020-carnaval-guadeloupe-ile Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Vivre en Guadeloupe, ce qui est un peu moins cool pour moi

Se déplacer quasiment qu’en voiture

Fini le métro, finis Uber ou Lyft depuis mon installation en Guadeloupe.

Il n’y a ni l’un ni l’autre (peut-être un Uber local qui s’appelle Coco, mais je ne suis pas encore certaine de ce que cela vaut). Le métro ne me manque pas, avec un tas de microbes, de comportement parfois louche ou d’insécurité, mais pour se déplacer c’est tellement pratique !

Quant à l’Uber, aussi, j’avais l’habitude de choisir cette option pratique à Paris ou une autre ville. Ici, il y a éventuellement le bus, mais on va dire qu’il y a encore du progrès nécessaire même si c’est de plus en plus structuré et puis c’est super long pour arriver à deux endroits opposés avec tous les arrêts de bus.

Pour ma part, je n’ai personnellement pas besoin de véhicule pour le moment, celui de mon mari suffit amplement. Je loue de temps en temps une voiture si besoin pour des projets pour We Love Guadeloupe car il y a le choix pour les loueurs comme Auto Discount, Jumbo Car Guadeloupe.

phare-la-desirade Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

Apprendre à vivre avec des insectes

Ma phobie en Guadeloupe ? les insectes, plus exactement les scolopendres.

Je n’ai jamais aimé cela mais je pense que nous sommes peu à apprécier les insectes ahah. Ici en Guadeloupe, tu dois apprendre à vivre avec eux sinon ton quotidien devient difficile.

Il faut faire l’effort de comprendre en quoi chaque insecte impacte l’écosystème de l’île, bizarrement cela aide à avoir moins peur et même à les laisser tranquille pour certains.

C’est aussi un sujet qui m’intéresse fortement et que nous aborderons davantage dans le club privé de We Love Guadeloupe  inclus avec notre livre Take me to Guadeloupe.

En vente sur les vols Air Caraïbes PAR <> PTP
Page-de-couverture-Take-me-to-Guadeloupe-Janvier-2021-Version-papier Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après Notre livre guide décalé de la Guadeloupe avec un oeil local et en tant qu'amoureux de notre archipel !
  • 200 pages pour découvrir les multiples facettes de notre archipel
  • Pour aller aussi au-delà des hot spots habituels
  • Des adresses pour voyager plus responsable en soutenant l'économie locale
  • Des lieux de qualité par thématique (food, brunch, balades vertes, shopping local, etc.)
  • Plus de 20 itinéraires personnels et interactifs avec QR CODE
  • et plein d'autres surprises à découvrir !

Les potentielles coupures d’eau, un sujet

Alors ça c’est un truc de dingue que je n’avais jamais vécu avant de vivre en Guadeloupe.

Certaines communes ont des coupures d’eau pouvant aller jusqu’à 24h voir plusieurs jours ? La commune où je vis n’est pas spécialement touchée par cela, heureusement.

La question que je me pose : comment est-ce possible que cela existe encore sur une île aussi développée que la Guadeloupe ?

Il y a des explications à cela que je partagerais avec vous dans un prochain article.

La solution à cela ? Avoir des stocks d’eau chez soi (des bouteilles par exemple), ou une citerne comme dans notre maison qui permet de stocker l’eau pluviale pour ne pas se retrouver en panne sèche si besoin. C’est une solution économique et écolo.


Les longs parcours de running à chercher

C’était compliqué au début pour moi.

Appréciant le running et adepte des courses comme le marathon, j’avais l’habitude de courir dans de grands parcs en région parisienne ou sur des chemins tracés de quartier en quartier.

Ici en Guadeloupe c’est différent. Au début avant d’emménager dans notre maison qui était en construction, je m’entraînais dans un stade sympathique de la commune de Petit-Bourg. C’est un stade éclairé et spacieux. Cet endroit a clairement été ma roue de secours quelques mois pour courir tranquillement plusieurs kilomètres dans une zone sécurisée, éclairée le soir. Pensez donc aux stades dans vos communes.

où-courir-en-guadeloupe Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après

En revanche, pour courir sur les routes en Guadeloupe c’est totalement différent : dénivelés, pas beaucoup de trottoirs, … Heureusement que là où je vis maintenant, à quelques mètres de ma maison, il y a de longs sentiers cachés, parfois très boueux s’il pleut, mais au moins c’est plus simple pour courir même s’il faut parfois rejoindre la route qui a peu de passage donc c’est pratique. Par contre, j’évite de courir seule mais plutôt avec mon compagnon.

J’ai aussi la chance d’avoir une grande route devant ma maison pas très fréquentée donc je fais des aller-retour.

Et puis enfin, je complète le running avec des exercices de fitness pour le renforcement musculaire, mais aussi avec beaucoup de marches à l’occasion de randonnées. Les options ne manquent pas pour cela en Guadeloupe.


Voilà mon retour d’expériences pour le moment qui répondra aux questions que vous vous posez de vivre en Guadeloupe. Le temps passe vite, oui même en Guadeloupe. Je vais peu la plage tellement mes journées sont rythmées pour notre entreprise donc vous voyez c’est encore un cliché : le sable, les cocotiers, … quand nous habitons sur l’île, nous ne sommes pas en vacances, il faut aussi travailler dur (surtout avec cette crise sanitaire). 😄

J’espère que cet article sur mon installation en Guadeloupe vous a plu, n’hésitez pas à commenter avec votre ressenti, votre avis, peut-être que vous y avez déjà vécu.

Merci pour votre visite sur We Love Guadeloupe et à très bientôt !

xx

Viviane

allee-dumanoir-guadeloupe Vivre en guadeloupe, mon bilan, deux années après
 

Insolite Guadeloupe, PREPARER SON VOYAGE EN GUADELOUPE, Que faire en Guadeloupe

87 petits mots

  • Déborah dit :

    Très très bel article ..
    Je vis en Guadeloupe depuis 10 ans maintenant, je trouve que tu as tout bien résumé.
    Bonne continuation Viviane

    • Viviane dit :

      Coucou Déborah,
      Merci beaucoup de ton feedback qui me fait plaisir 🙂
      J’espère te contenter avec mon prochain article.
      Belle journée à toi 🙂

      • Jana dit :

        Bonjour Viviane,

        nous envisageons de partir s´installer au Guadeloupe. Moi – 43 ans, mon mari -43 ans et nos deux enfants de 15 et 13 ans. Mon mari travaille dans la construction et moi dans l administration et l enseignement. Nous sommes des Slovaques , moi, je parle francais. Je voudrais avoir ton avis, si c´est facile de s installer au Guadeloupe., si c est facile de trouver du travail, école pour les enfants, logement,… Quelle est la vie en 2020 au Guadeloupe? C est facile d y vivre? On voudrait vraiment profiter pleinement de la vie. Merci de me répondre, si c est possible. Merci beaucoup. Jana

        • Viviane dit :

          Bonjour Jana,
          Désolée pour ma réponse tardive, je travaillais sur divers projets entre la fin de l’année 2020 et début 2021.
          Je t’avoue recevoir régulièrement ce type de question pour venir vivre en Guadeloupe ! C’est pour cette raison que j’ai décidé d’ouvrir le groupe Vivre en Guadeloupe dans le club membre lancé récemment. Tu peux en savoir plus via cet article du blog.
          Cela permet d’échanger concrètement sur le sujet avec divers points de vue et avis dans une ambiance friendly et positive !
          N’hésite pas si tu as des questions !

      • cynthia dit :

        Bonjour je souhaiterais partir vivre en Guadeloupe avec mon copain et tout lâcher ici. Y a t il beaucoup d opportunité de travail pour lui suisse et moi passeport français ? Merci pour votre reponse d avance 🙏☺️

        • Viviane dit :

          Bonjour Cynthia,

          Je reçois de nombreux messages comme le tien chaque semaine. Je ne souhaite pas répondre comme ça à ce type de question. Selon moi, il faut échanger avec plusieurs personnes pour trouver ses propres réponses mais surtout se dire aussi que c’est différent pour chaque personne. La personnalité, le mindset, les projets de vie, etc. rentrent en ligne de compte. C’est pour cette raison que j’ai créé le groupe « vivre en Guadeloupe » au sein du club We Love Guadeloupe offert avec le livre pour le moment. Tu peux en savoir plus via cette page
          Bon courage pour ton projet,
          A bientôt,
          Viviane

    • Super rédaction bonne continuation. 💪

  • Laini dit :

    Chouette lecture. Ça le fait pensez au Rwanda et l’Afrique de l’est sur certaines perceptions : la beauté des paysages, le rythme aussi soutenu ( ce mythe que au soleil les gens ne font rien est ridicule), les coupures d’eau ou d’électricité,… On se sent grandi dans ce genre d’environnement. As tu déjà partagé ce qui t’a motivé à revenir t’installer en Guadeloupe? Bonne journée

    • Femcabress dit :

      Merci, pour ce super récit. Voilà aussi quelques temps que je pense a retourner sur mon île, mais les craintes m’empêchent de franchir le pas. J’ai adoré vous lire. Vous m’avez beaucoup aidé dans mes retranchements. Bonne journée et j’espère vous relire bientôt.

      • Viviane dit :

        Hello,
        Je suis ravie que cet article vous ait plu. Je suis ouverte à la discussion si vous souhaitez échanger sur ce qui freine votre retour en Guadeloupe 🙂
        Rendez-vous au prochain article, et belle journée 🙂

        • Adeline T dit :

          Bonjour, je suis dans une situation d’incertitude et je cherche des réponses et à être rassurée.. mon conjoint peut être muté si on accepte 3 ans sur votre île magnifique que l’on adore tous les deux en tant que touristes. Nous avons une petite fille qui aura presque 3 ans au moment de la possible mutation et une deuxième qui aura 6 mois, je voulais savoir s’il était facile de s’acclimater avec des enfants en bas âge?, ce qu’il en est pour l’accès à la santé ainsi que la qualité de prise en charge de soins, l’accès à la scolarité?, y’a t il du racisme envers les Metro (surtout a l’école)? .. si vous pouvez répondre à certaines de mes interrogations ça serait super et m’aiderait dans la décision à prendre.. merci d’avance 🙂

          • Marine. dit :

            bonjour.

            Les avis sur vos questions m’intéressent également . ici c’est pour 3 enfants de moins de 10 ans .
            merci.

          • MINI dit :

            Hello, beaucoup de votre acceptation par les locaux dépendra de vous-même. Pour une grande parti des Guadeloupéens vous êtes bienvenus. Mais vous rencontrerez certainement des personnes « intolérantes », qui entretiennent le souvenirs très anciens de l’époque esclavagiste… Faudra être attentive, curieuse et vous documenter sur cette période historique. Montrez de l’intérêt et non de la désinvolture? Vécu dix ans en Gwada. Suis rentré en métropole en 2017.

          • Valou dit :

            Bonjour j’envisage une mutation en Guadeloupe.Je suis enseignante. Par contre j’ai besoin d’informations au niveau logement car j’ai un chat et un chien donc besoin d’un jardin. Est ce que cela se trouve et est-ce cher?
            Je me permets de poser des questions car je dois prendre une décision rapide.
            Merci

          • Viviane dit :

            Bonjour Valérie,
            Désolée pour l’approbation tardive de votre commentaire, j’étais sous l’eau avec la finalisation du livre Take me to Guadeloupe. Pour ce type de question,je ne réponds plus personnellement sous l’article car je manque de temps, mais j’invite fortement toutes les personnes ayant un projet de vie en Guadeloupe à rejoindre le club membre de We Love Guadeloupe offert avec le livre et ayant un groupe « Vivre en Guadeloupe » pour partager les best practices, poser ses questions, etc. c’est un espace innovant, mais surtout bienveillant sans intrusion comme sur les réseaux sociaux ! Pour ceux qui sont aussi intéressés, je suis en train de préparer un eBook avec toutes les réponses aux questions revenant souvent sur ce sujet. Pour en savoir plus c’est par là sur le club membre, c’est par là : https://we-love-guadeloupe.com/club-we-love-guadeloupe/
            A très bientôt,
            Viviane

    • Maguy dit :

      Bonjour Viviane,
      Tout est bien résumé. Contente de te savoir heureuse sur ton île . A ta lire, les désagréments sont infimes par rapport au bien être que tu ressens en Guadeloupe. J’ai hâte de lire la suite. Et en ce temps de confinement, mieux vaut être en Guadeloupe qu’à Paris
      Prends soin de toi et de tes proches

    • Viviane dit :

      Hello Laini,
      Contente que l’article t’ait plu 🙂
      Je partage complétement ton avis sur les mythes qui ont la vie dure…
      Mon installation (je suis né et ai toujours vécu en France) en Guadeloupe est le résultat d’un choix de vie familial 🙂
      Belle journée à toi

  • Cloé dit :

    Welcome to Guadeloupe ! La Guadeloupe, mon île je suis née là bas à Basse-Terre et j’ai quitté pour Paris à l’âge de 19 ans et forcément je reviens très souvent car ma maman et mes petits frères y vivent. Je pense à y retourner pendant quelques temps afin de me ressourcer car il faut bien se l’avouer on est toujours mieux chez soi. ? Bravo pour cet article qui reflète complètement l’île, au fur et à mesure tu découvriras l’île les points positifs mais aussi à améliorer. Mais c’est un réelle chance et plaisir de vivre en Guadeloupe. A bientôt

    • Viviane dit :

      Hello Cloé,
      Merci de ton feedback.
      Je mesure pleinement ma chance de vivre en Guadeloupe. Mon aventure continue 🙂
      Prends soin de toi et rendez-vous au prochaine article !

  • MAKOPA dit :

    Bonjour Viviane,

    Je suis très heureuse pour toi. Je n’arrive pas à croire que tu a quitté Paris mais à la lecture de cet article, je comprends que ton expatriation en Guadeloupe te fais un grand bien !

    Ça me fait plaisir de te lire heureuse et tellement détendue. Félicitations pour tous tes projets réussis et à venir.

    Je t’envoie pleins d’ondes positives. J’ai hâte de lire les prochains articles. Enjoy.

    Adeline Makopa, #TeamEsprit

  • Cindy dit :

    Bonjour Viviane,
    J ai beaucoup aimé ton article.
    Tu décris très bien le ressenti que j ai également quand je m y rends meme si c est pour les vacances. Cette douceur de vivre je l ai bien connue. J y ai vecu jusqu’à l âge de 18 ans. J ai fait le chemin inverse du tien.
    Originaire de la Guadeloupe, je ne sais pas si jy revivrai un jour mais ce qui est sûr c est que j y suis très attachée.
    Bonne continuation a toi et longue vie à ton blog !

  • Emeline dit :

    J’ai lu avec plaisir cet article ! Je ne connais pas bcp la Guadeloupe mais mon expérience de l’outre-mer font que je partage ton ressenti.(Courage pour les insectes ;-))

  • Cofi03 dit :

    Hi Viviane,

    « Mwen apprécié ti artik as on Lo… »
    Je vis en Guadeloupe et j’ai beaucoup aimé ton article
    Je suis aussi à la recherche de lieux pittoresques et j’ai très envie que tu me trouves des lieux inédits ….
    A bientôt sur un Run…

  • Siarras dit :

    Bonjour Viviane,
    J’ai pris plaisir à lire ton article. Ça m’a fait un bien fou.
    Les photos sont si belles qu’elles font voyager.
    Je te souhaite une bonne installation. Continue à savourer chaque instant.

    • Viviane dit :

      Coucou 🙂 Ravie des émotions que t’ont procuré l’article. C’est ma 1ère motivation 🙂 Merci de ta bienveillance. Carpe diem !

  • Jojo dit :

    Merci pour ce beau texte j ai adoré j ai l impression de vivre ton histoire ç est bien de mettre notre île ? en première ç est si joli continue comme ça ?

  • Marie-C dit :

    Cc Viviane,
    Excellent article qui reflète très bien la vie en Guadeloupe,expatrié ou pas d’ailleurs! Bienvenue chez toi ! ♥️

  • Vanessa dit :

    C’est dingue, moi la passionnée de New-York ( un rêve encore malheureusement) qui te suis car tu me fais du bien avec tous tes articles et tes voyages à New-York, voilà que je découvre que tu es parti vivre en Guadeloupe cette île sublime que j’adore où ma cousine et ses enfants vivent. Je suis donc allée plusieurs les voir et ce que tu écris sur la guadeloupe me fais écho. J’ai moi aussi souvent pensé à aller vivre là bas, près d’une partie de ma famille mais l’autre partie est ici près de moi. Maintenant j’ai une enfant de 4 ans et demi et ça change la donne. Car un point que tu n’as pas abordé c’est l’insécurité qui règne en Guadeloupe, avec les armes et le crack. De plus les enfants à un moment devront aller faire leurs études ailleurs car beaucoup de parcours d’études ne sont malheureusement pas présents en Guadeloupe. Mais tout ce que tu as décris est tellement vrai, cette île, sa culture sont absolument magnifiques. Merci pour tous tes partages.

    • Viviane dit :

      Coucou Vanessa, ravie que l’article t’ait plu et surtout ravie des émotions que te procurent les articles de WLNY. En ce qui concerne l’insécurité en Guadeloupe, je dois t’avouer que c’était ma plus grande crainte. Je n’en ai pas parlé parce que (je touche du bois) depuis mon arrivée, je n’y a jamais été confrontée de près ni même de loin. En effet, je ne fréquente pas les lieux notoirement connus pour être risqués (les quartiers en question sont bien connus). En fait, je m’astreins à la même prudence qu’à Paris ou sa banlieue. Partant de ce principe, je suis sereine sur le sujet.:)
      A bientôt je l’espère.

  • Anne-Gaelle dit :

    Coucou Viviane et merci pour ton retour ☺️☺️ très complet et intéressant d’avoir le point de vue d’une fraîchement arrivée… je ne dirai pas expatriée, le terme m’a d’ailleurs interpellée. Il ne (te) correspond pas à ta réalité selon moi, mais c’est peut-être ton ressenti ☺️☺️

    • Viviane dit :

      Hello Anne-Gaelle, tu as raison : factuellement, il ne s’agit pas d’une expatriation. L’idée est de mettre l’emphase sur le dépaysement que j’ai vécu au début et que je vis encore dans une moindre mesure maintenant.
      Je suis ravie que l’article t’ait plu. Rendez-vous au prochain article 🙂

  • Jess dit :

    Merci pour ce cette belle description ☀️qui fait rêver et voyager et donne surtout envie de revenir en Guadeloupe ???

  • VAILLANT Léonie dit :

    Hello, je te rejoint à 100% et sur tous les points, c’est très bien résumé ! Je rajouterais juste dans les points négatifs …. les déchets … c’est si triste de voir des décharges, poubelles, voitures, déchets en tout genre sur cette magnifique île (espérons que ça change vite).
    Mais dans tous les cas, il y a plus de points positifs que négatifs ici ! ♥
    Bon confinement

    • Viviane dit :

      Hello Léonie, J’avais omis de te répondre, désolée pour ma réponse tardive. Je te rejoins à 100% il y a un effort à faire sur ce point surtout dans certaines communes, c’est bien dommage. Le respect de la nature passe aussi par là 🙂
      A très bientôt,
      Viviane

  • Makéda dit :

    Bonjour Viviane,
    j’ai découvert ton blog par harsard et je suis très contente de te lire ça me fait réfléchir et me permet d’avoir la vision d’une compatriote comme moi. je suis originaire de la Guadeloupe aussi mais j’ai toujours vécu en France (région parisienne) et comme toi je découvrais mon Île lors des vacances familiales pour un retour aux sources. Mais voilà, l’age monte (38 ans) et une envie grandissante de changement de vie. mon conjoint natif de la bas aimerait retourner sur son île et moi ben je doute…
    ton blog est super, je continuerai de te lire et j’espère avoir l’occasion d’échanger avec moi qui sait .
    Bon déconfinement à toi,

    • Viviane dit :

      Hello,

      Merci pour ton passage ici et ton retour sur l’article. Je comprends parfaitement ton appréhension, j’en ai eu des tas avant de venir, et je pense que c’est plutôt sain de bien se poser toutes les questions qu’il faut si l’on souhaite s’installer en Guadeloupe afin de ne pas avoir tout idéalisé même s’il y a beaucoup de points positifs. Je te souhaite une bonne réflexion et n’hésite pas si tu as des questions à l’avenir, tu peux suivre We Love Guadeloupe sur Instagram A bientôt,
      Viviane

  • Saroussshhh dit :

    Hello,
    Merci pour cet article, je souhaite moi aussi m’expatrier en Guadeloupe (comme toi je suis parisienne mais mes parents sont de Marie-Galante) j’aimerai beaucoup habiter en Guadeloupe Afin d’y développer mon projet pro! Hâte de lire la suite !

  • Kim dit :

    Merci pour ce blog et tous ces articles que je vais prendre le temps de lire car moi aussi je pars vivre en Guadeloupe d’ici deux mois, j’appréhende un peu tout étant toute excitée !
    Ton blog, je le sens, va beaucoup m’aider 🙂

  • Louise dit :

    Bonjour, super article qui reflète mes propres ressentis, ayant quitté Paris pour m’installer en Guadeloupe en février dernier 🙂 J’ai également été frappé de la vitalité de nombreux projets mis en place sur l’île. Et je confirme pour l’opportunité de manger plus sain et avec des plats très savoureuw, la gastronomie créole mériterait d’être davantage connue en Metropole au-delà des basiques. Je vais suivre votre blog avec plaisir 🙂

    • Viviane dit :

      Hello Louise,
      Ca fait plaisir de lire ce même type de retour notamment pour l’énergie qu’il y a ici et la gastronomie. Welcome here et à très vite alors 🙂

  • Virginie dit :

    Bonjour Viviane, ton article me plaît vraiement beaucoup, j’envisage d’aller m’installer en Guadeloupe (sept 2021) actuellement je me renseigne sur les écoles / collèges privés (j’ai 2 enfants) je regarde au niveau de l’immobilier ce qui est proposé et surtout au niveau emploi. Très impatiente de lire la suite de ta belle aventure qui j’espère continuerons à m’encourager dans mon projet. Très belle journée et attention à toi

    • Viviane dit :

      Hello Virginie,
      Merci à toi pour ton retour sur l’article. Pour le moment mon ressenti n’a pas bougé, je n’hésiterai pas à le compléter avec des détails d’ici quelques semaines mais tu peux te baser sur ce ressenti. N’hésite pas à me suivre sur mon compte Instagram @weloveguadeloupeblog pour le quotidien. Merci à bientôt

  • heloise dit :

    Hello vivivane, nous vivons au canada depuis 25 ans francaise, mon conjoint hongrois, et nous allons nous installer en guadeloupe en septembre 2020. Nous aimerions avoir des informations (ou s’installer, surtour) pour notre nouvelle ville. Merci beaucoup!

  • Sylvie dit :

    Merci pour votre partage d’expérience en Guadeloupe. Je rêve de partir vivre sur mon île que je connais très peu finalement étant métisse née en métropole, …
    Mais tellement de questions et de peur m’empêchent d’avoir le courage de mes envies ☹️ Je vous admire et adore vous lire …. hâte de lire la suite

  • Jean Gabriel dit :

    Super article – Je bosse avec les USA – Cote Est toute la journée. J’habite au Nevada. Du coup je regardais la Guadeloupe car meme si j’adore les USA, la crise du COVID te fais repenser tes choix. C’est de la folie ici et tout d’un coup on se remet apprécier notre bon vieux système de santé français. Deux petites questions : la fibre internet est elle accessible et est elle fiable? Je bosse en ligne toute la journée et un accès fiable a l’internet est indispensable. C’est quoi cette histoire des coupures d’eau? Pourquoi il y a des coupure d’eau? Vous connaissez un bon site sur l’installation en Guadeloupe

    • Viviane dit :

      Bonjour Jean Gabriel,
      Je suis désolée de ma réponse tardive.
      Pour répondre à tes questions:
      La fibre est bien présente en Guadeloupe dans les grandes agglomérations principalement mais les opérateurs de fibre (Orange Caraïbe, SFR Caraïbe et CanalBOX Antilles) travaillent à son extension sur tout le territoire. Elle est de très bonne qualité, je l’ai testée personnellement avec un abonnement SFR à 400 Mo (je les ai frôlés en réel).
      En ce qui concerne les coupures d’eau… Il faut savoir que pendant des années, la maintenance du réseau d’adduction d’eau a été délaissée par l’opérateur responsable. Résultat : sur 2 litres d’eau potable produits 1 litre est perdu dans les fuites du réseau. Quand on ajoute à cela les périodes de sécheresse du Carême, Les coupures d’eau sont fréquentes dans certaines communes.
      Enfin, je t’invite à rester en contact parce que nous travaillons cette année à la rédaction d’un guide spécial pour les personnes qui souhaitent s’installer en Guadeloupe. Il sera accessible aux membres de la future zone membre privée de notre guide Take me to Guadeloupe.
      See you !

  • Lea lthr dit :

    Bonjour j’ai 15ans je vie en France et j’aimerai allez faire mes études en Guadeloupe l’année prochaine faire un cap esthétique si tu poureai m’aider pour me renseigner contacte moi par message privé sur instagram mon pseudo @cherrybee.__

  • Nastasia dit :

    Coucou, j’ai adoré te lire tu écris vraiment bien et ça m’aide à un peu plus me positionner pour mon envie d’y vivre. Mais j’ai quelques questions, est-ce que la vie est dur financièrement ? C’est ce que j’entends souvent comme retour des DOM-TOM…j’aimerais bien avoir ton avis sur ça s’il te plaît ? Et quand tu parles qu’il y a beaucoup d’insectes…est-ce que tu inclu les araignées ? C’est vraiment ma phobie les grosses araignées….

  • Mouna dit :

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ce partage! mon conjoint et moi réfléchissons sérieusement à partir s’installer en Guadeloupe. c’est son île d’origine et je suis algérienne 🙂 pensez vous que l’intégration est facile pour les étrangers? sachant que je suis déjà partie plusieurs fois en tant que touriste. toute ma belle famille y réside mais j’aimerai avoir un avis extérieur. cordialement

  • cyril perfetti dit :

    Coucou.
    Superbes pages a lire.
    Nous revenons de 3 semaines de dehaies et ça aide à prolonger le séjour.
    Nous allons vous suivre, bon blog et profitez bien de ces moments.
    Cyril et sylvie

  • Julie dit :

    Hello,

    Née en France, je me suis installée en Guadeloupe à 27ans, On a essayé de m’en dissuader. Je passais mon temps à comparer l’île à ma vie parisienne au début. Et puis au fur et à mesure j’ai commencé à kiffer ma vie sur cette île. Je suis repartie il y a peu pour une formation en métropole. Mon île me manque, les gens, les senteurs, les couchers de soleil, la qualité de vie tout me manque. Cette île est d’une richesse, il me tarde de rentrer CHEZ MOI. Merci pour ton témoignage

  • Chatel dit :

    Merci Pour ton partage. j’ai le projet de venir vivre un temps non connu en guadeloupe attiré par un appel intérieur et une envie de découvrir cette belle ile aux mille couleurs. Cela m’éclare . Mon Hic ce sont les températures trop chaude ou lourdes,peux tu me renseigner stp à ce sujet? Merci par avance. De tout coeur.
    Murielle

  • Ness dit :

    Bonjour Viviane,
    je suis tombée par hasard sur ton blog qui est pour moi une agréable découverte ! Ton article sur ton installation en Guadeloupe m’a beaucoup plu et merci à toi pour ce témoignage enrichissant que tu nous offres. Nous avons quelques points communs et ton article me donne envie d’en savoir plus sur le quotidien en Guadeloupe. Tout comme toi, je suis née et j’ai grandi en métropole et j’envisage désormais de m’installer sur notre île. J’appréhende pas mal ce départ car j’espère ne pas avoir trop de difficultés à m’adapter à cette nouvelle vie et tout ce qu’elle implique mais ton article m’a plutôt rassuré. Serait-il possible d’échanger avec toi afin de te poser davantage de questions?

  • Sophie dit :

    Coucou Viviane, merci pour ce beau récit, j’ai hâte d’y emménager en juillet 2021, y-a-t-il toujours des vols directs pour miami ? Quel est selon toi l’indispensable à ne pas oublier lorsqu’on virnt de métropole 🙂 🙂 🙂

  • Zaza dit :

    Bonjour Viviane,
    je suis enseignante dans le sud de la France, j’ai déjà passé 2fois 15j en Guadeloupe que j’ai adoré.J’ai décidé de demander ma mutation pour la rentrée scolaire 2021.J’espère que je l’aurais.Si la réponse est positive(en mars 2021)Je te recontacterai pour plus d’infos, si possible.Merci beaucoup pour ton article.Zaza

  • Andrea dit :

    Excellent! Je suis de la République Dominicaine et j’ai déjà vécu en Guadeloupe, actuellement je suis à Nancy, c’est calme, mais franchement je supporte mal le froid, l’isolement (pas trop d’amis ici). Je voudrais un jour y retourner, mais la crainte de l’insécurité me bloque un peu. l’année prochaine je compte faire un voyage de vacances avec mes filles (17, 12 et 7) et nous allons profiter pour enquêter un peu. Merci pour ton article!

    • Viviane dit :

      Avec plaisir Andrea, n’oublie pas de suivre sur Instagram @weloveguadeloupeblog, je partage souvent les coulisses de la vie locale dans les stories et pas seulement des photos de la plage 😉

  • Domange dit :

    Merci pour votre bel article très complet, sincère et authentique
    Mon projet est de venir m installer ici en Guadeloupe
    Cordialement Norbert

    • Viviane dit :

      Hello Norbert,

      Avec un peu de retard, merci pour votre message! Je vous souhaite le meilleur pour votre projet et n’hésitez pas à rejoindre la zone membre privée incluse avec le livre qui vous permettra d’obtenir certainement de nombreuses réponses, idées pratiques pour votre projet car nous envisageons de programmer des Live, contenus sur le thème de la vie locale avec des Guests dès avril prochain lors du lancement suite aux précommandes!
      A bientôt,
      xx
      Viviane

  • Armand dit :

    Bonjour, je reviens de grande terre où j’ai passé 15 jours en décembre 2020. J’ai accompagné mon compagnon qui travaillait. Je me suis promenée à pieds, en bus et également en voiture. Dans votre récit, je retrouve beaucoup de ce que j’ai vu, entendu. Perso, j’ai ressenti la Guadeloupe comme un département français « oublié » à qui on ne donne pas les « moyens ». Je n’ai pas aimer voir tous ces déchets, poubelles trainaient un peu partout, les moustiques !,par contre j’ai aimé la gentillesse et la courtoisie des locaux, j’ai adoré entendre les rires spontanés à tous moments de la journée; la douceur de vivre, oui, entièrement d’accord avec vous.

    • Viviane dit :

      Hello Armand,

      Merci beaucoup pour ce retour sur votre expérience de quelques jours en Guadeloupe! Il est évident que rien n’est parfait, et ce comme beaucoup de villes du monde. Par exemple, en tant que passionnée de New York, je suis habituée à m’y rendre trois à quatre fois par an depuis de nombreuses années, et je peux vous dire que la ville est loin d’être parfaite sur le point des poubelles, y compris dans des quartiers riches comme le Financial District. Un gros sujet, et qui ne concerne pas que la Guadeloupe. Espérons que cela évolue dans peu de temps. En revanche, ce que je n’accepte pas, ce sont les personnes visiteurs ou locaux qui jettent leurs déchets partout, et cela est encore une fois valable en Guadeloupe et ailleurs. Je ne comprends pas comment on peut jeter comme ça surtout dans la nature, le papier de son bonbon ou sa bouteille. Aucun respect pour la nature. A bientôt sur notre île je l’espère 🙂

  • alvarez manon dit :

    bonjour avec mon amie nous voulons venir tenter l’experience aussi venir vivre en guadeloupe
    je boss dans la restauration et mon amie est architecte
    on ce demander si il y avais du boulot pour les archi sur l’ile ?
    merci ton blog est chouettement coollllll

    • Viviane dit :

      Hello Manon,

      Merci pour ton retour sur le blog! Malheureusement, je ne suis pas à l’affût du marché de l’emploi pour tous les secteurs, il faut que tu creuses de ton côté auprès des personnes concernées!
      Toutefois pour information avec la zone membre privée qui est incluse aussi avec Take me to Guadeloupe en pré-commande, un topic et des lives seront consacrés à ce sujet de la vie en Guadeloupe avec des invités pertinents pour apporter des réponses aux membres. Cela démarrera en avril prochain! Pour précommander ton exemplaire 👉🏾 https://shop.we-love-guadeloupe.com
      A bientôt par ici.

  • MINI dit :

    Bonjour, pour apporter ma pierre à ces propos sur la Guadeloupe, je me présente : Actuellement retraité, j’ai vécu 10 ans en Guada (Karukéra…), 5 ans avec une Guadeloupéenne rencontré en métropole. Puis séparation, célibataire kelkes mois, fais rencontre une belle étrangère (Lituanie), venu en touriste n’est pas reparti, est resté avec moi… J’ai donc vécu des aventures de toutes sortes et beaucoup baroudé en Guadeloupe et ses Iles.

    • Viviane dit :

      Bonjour Philippe,
      Désolée pour ma réponse tardive j’étais sur la phase de finalisation de mon livre Take me to Guadeloupe depuis le début de l’année. Je reprends un rythme à peu près normal en découvrant vos commentaires 🙂 Merci de partager votre expérience et vos conseils par ici !
      Si vous voulez aller plus loin et partager vos anecdotes, ressentir encore un peu l’essence de la Guadeloupe, n’hésitez pas à rejoindre le club We Love Guadeloupe, je pense que vous y avez votre place 🙂

  • Edlyna S dit :

    Très bel article

  • lesterpt dit :

    bonjour

    j’y compte bien y vivre une bonne partie de l’année quand nous serons en retraite dans qq années. nous sommes venu en Guadeloupe pour la 1er fois l’année derniere en plein confinement nous avons eu la chance de faire la soufrière par beau temps et après confinement pour le reste de nos vacances le peux que nous avons vu m’a sublimé., nous sommes restés sur notre faim j’ai hâte de pouvoir y retourner .. marre de la grisaille parisienne .. et de plus nous adorons les états unis c’est pratique ..
    a bientot ..

    • Viviane dit :

      Hello 🙂
      Beaucoup de retraités font cela j’ai remarqué 🙂 J’espère que vous suivez attentivement les nouveaux articles sur le blog en attendant. Je n’ai pas pu encore profiter de la proximité avec les USA pour le moment compte tenu de l’arrivée de la pandémie quelques mois après mon installation. Il me tarde de démarrer des périples vers les USA, le Canada et même l’Amérique Latine 🙂

    • JOELLE FOUQUET dit :

      bonjour
      nous sommes du même avis nous allons tous les ans en Guadeloupe notre prochaines vacances septembre 2021 pour un mois, nous avons décidé depuis vouloir passé notre retraite en guadeloupe nous avons nos repaires nos petits commerçants le poisson à l’arrivée des pêcheurs SUPER; toutefois il va falloir attendre deux a trois ans
      je pense le plus difficile sera DE trouver la maison souhaitée A bientôt

  • Aurélie dit :

    Bonjour Viviane!
    Contente de te lire, nous vivons en Guadeloupe depuis décembre et nous avons quelques difficultés à trouver nos marques mais avec de la patience cela viendra!
    J’habite goyave et je suis dans la même situation qu’à tes débuts pour la course à pied 😆 il a beaucoup plu ces derniers temps et c’est mission impossible de trouver un chemin sans revenir avec les semelles lestées de quelques kg de glaise! Tu courrais sur quel stade de petit bourg stp?
    À bientôt merci

    • Viviane dit :

      Bonjour Aurélie,
      Tout d’abord merci pour ton message et désolée pour ma réponse tardive, deux mois après. J’étais sur la phase de finalisation de mon livre Take me to Guadeloupe. Du coup, ça va mieux maintenant qu’il est enfin sorti ! 🙂
      Félicitations pour votre installation en Guadeloupe. Ca fait plaisir à lire, oui laissez vous le temps. Ca viendra doucement mais sûrement, vous serez même surpris !
      A Petit-Bourg, c’est le Stade Jean Naffer. Franchement, il était top, il me manque parfois car il y avait une ambiance conviviale, de l’espace et c’est plutôt en bon état, éclairé.
      J’ai créé un groupe Running en Guadeloupe dans le club We Love Guadeloupe, je compte organiser des événements pour ceux qui aiment le running lorsque la pandémie va se calmer ! Pour en savoir plus sur le club c’est par là 👉🏾 https://we-love-guadeloupe.com/club-we-love-guadeloupe/
      A bientôt Aurélie 🙂

  • Virginie VIN dit :

    Coucou Viviane, je trouve ton article super. Ça fait un petit moment que je réfléchis à la possibilité de m’installer en Guadeloupe, pour me reconnecter/ rapprocher de ma famille. Et comme tu l’as souligné il est important de bien se renseigner avant de sauter le pas. J’avais entendu parler des coupures d’eau, et j’avoue que ça me ferait un peu sortir de comfort zone, tout comme la période cyclonique.

    • Viviane dit :

      Bonjour Virginie,
      Je te remercie pour ton passage sur le blog et je m’excuse du coup pour ma réponse tardive. J’étais sous l’eau avec la finalisation de mon livre Take me to Guadeloupe 😄 Pour les coupures d’eau, c’est une réalité, mais il faut aussi faire attention à tout ce qui se dit dans les médias. Il y a des communes qui sont touchées plus que d’autres, ensuite quand on habite dans une maison, il y a des solutions de secours à anticiper pour ne jamais être confronté à cela. Nous vivons dans une commune qui n’a presque jamais de coupure d’eau, en deux ans, depuis l’installation dans notre maison, nous en avons eu une seule et de deux heures seulement, c’était donc exceptionnel (à l’opposé de notre ancien logement avant de nous installer dans notre maison – c’était à Petit-Bourg et oui c’était plus récurrent et parfois des journées entières). N’hésite pas à rejoindre le club membre We Love Guadeloupe pour en parler dans le groupe Vivre en Guadeloupe et tiens moi au courant si tu le souhaites 🙂
      A bientôt
      Viviane

  • MBES dit :

    Bonjour,

    merci pour ce partage d’expérience,

    je m’installe en septembre pour travailler à PAP

    j’ai une petite question sur le transport de ma voiture, l’avez vous fait venir de métropole?

    • Viviane dit :

      Bonjour,
      Avec plaisir !
      Non, j’avais déjà une solution sur place pour cela. Pour de nouvelles questions spécifiques, et surtout faire partie d’un groupe de personnes ayant réalisé ce projet, ou en train de le réaliser, je vous invite à rejoindre le club membre We Love Guadeloupe ! L’accès est offert à vie pour le moment mais cela changera bientôt 🙂
      Bonne journée,
      Viviane

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs avec * sont requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.