26/04/2020 | Mon confinement en Guadeloupe, la journée type

confinement en guadeloupe blog

Hi everyone ! J’espère que vous allez bien. Nous voilà à quasiment deux semaines de la fin du confinement. On ne sait pas vraiment à quoi s’attendre pour la suite mais ce sera officiellement la fin de ce temps passé autant chez soi. D’ailleurs, comment se passe le confinement en Guadeloupe de notre côté ? Je ne vais pas vous vendre du rêve, comme pour vous, nos journées se ressemblent pas mal.

Vous voulez connaître les informations officielles sur la situation dans l’archipel guadeloupéen pour le COVID-19 ? Je vous recommande de consulter le site de l’ARS Guadeloupe ou le compte Instagram @ars.guadeloupe. Tous les jours, les données sont mises à jour. Aux dernières nouvelles, ce samedi 25 avril 2020, la Guadeloupe comptait 149 cas cumulés pour le coronavirus avec 95 personnes au total déclarées guéries et moins de 10 décès.

Pour le moment, les voyageurs arrivant de pays à risque comme la France sont astreints à une quarantaine de quatorze jours.


La première partie de la journée pour le confinement en Guadeloupe

Nous vivons dans une commune se situant sur l’île de la Basse-Terre. Notre résidence actuelle bien entourée par la nature permet de s’aérer assez facilement en respectant les règles de distanciation sociale. Avant l’annonce du confinement en Guadeloupe, nous étions sur le point de déménager. Tout a été mis en stand-by.

Le matin, il suffit de sortir sur la terrasse pour apercevoir la Soufrière, et plusieurs montagnes, la mer, entendre les oiseaux. Sentir l’odeur des sargasses qui reviennent de nouveau. La séance de méditation s’impose naturellement.

Pour ma part, je démarre très tôt mes journées de travail, comme avant le confinement depuis mon arrivée sur l’île. Je travaille beaucoup avec Paris pour mes projets digitaux alors pour être réactive auprès de ma communauté mais aussi mes partenaires, je commence très tôt, en général vers 7h du matin, voir avant, surtout que le soleil se lève tôt en Guadeloupe.

J’en profite pour déjeuner : thé et bol de muesli, fruits rouges, fromage blanc en général. Parfois, une séance de sport avant. Autrement le soir.


Le lunch

Durant cette période de confinement en Guadeloupe, à peine à cinq minutes en voiture, il y a une zone commerciale qui permet de faire facilement ses courses pour une quinzaine de jours. Une boulangerie y est ouverte depuis le début du confinement. Depuis moins d’une semaine, de nombreux autres lieux ont rouverts leurs portes seulement en take out et/ou livraison. Ça fait du bien de faire cette exception dans la semaine pour varier un peu.

Après avoir travaillé toute la matinée, il est temps de déjeuner. J’adore cuisiner des plats goûteux et sains avec des produits frais (pain, poisson frais, fruits et légumes du pays) régulièrement vendus par des marchands ambulants qui s’annoncent dans le quartier à coups de klaxon. Par ailleurs, de nombreux sites internet proposent la commande en ligne de paniers de fruits et légumes du pays en livraison. C’est essentiel en ce moment pour soutenir la filière agroalimentaire locale. Par exemple, le COVID-19 a un impact majeur sur l’exportation des melons produits en Guadeloupe. Ce qu’il reste du fret aérien, indispensable à cette filière, ne permet plus l’exportation vers la France. Les producteurs se retrouvent donc avec un surplus énorme de production à écouler sur le marché local.

Pour le moment, lors des sorties faites, aucun contrôle effectué par les gendarmes qui sont malgré tout bien présents sur l’île pour le respect du confinement le mieux possible.

Les mesures actées par le gouvernement pour le confinement sont les mêmes sur l’île que pour l’Hexagone : écoles fermées, télétravail à favoriser, chômage partiel, restaurants clos, déplacements limitées aux conditions fixées…


L’après-midi

La journée de travail continue. En ce moment, c’est tous les jours car quoique l’on dise, il y a une réalité avec cette crise sans précédent dans le secteur du tourisme et tous les autres. Je valide (et l’estime comme une priorité) à 100 % qu’il faut prendre du temps pour soi, ralentir mais là avec la situation actuelle, et la préparation du post COVID-19, j’alterne entre les deux. J’ai fait le choix de garder cette rigueur pour le travail tous les jours depuis le début du confinement en Guadeloupe afin de continuer à avancer sur les projets, élargir mon champ de compétences pour faire davantage face à la crise économique qui attend de nombreux pays et leurs entreprises. Une réalité que j’accepte et ne sous-estime pas.

Pour moi, le repos et les vacances ce sera pour après. Je compte bien les savourer quand la situation sera meilleure pour voyager de nouveau.


Les promenades de fin de journée

confinement-en-guadeloupe Mon confinement en Guadeloupe, la journée type

Vers 17h30, le soleil commence à se coucher, tape moins fort. Il est possible à ce moment là d’envisager une session de course à pied dans de meilleures conditions en respectant les mesures imposées par le gouvernement (si vous découvrez le blog, je suis une adepte du running depuis mon plus jeune âge – passion familiale). Ou bien de faire une balade à l’arrière de la résidence. Plusieurs chemins entre les champs agricoles, assez vastes pour ne pas se retrouver collés aux habitants du coin. C’est d’ailleurs là que je partage régulièrement des stories de ce « ciel en feu » que vous appréciez !

Parfois, nous nous rendons aussi de l’autre côté vers la mer pour admirer l’horizon sur l’océan Atlantique mais notre commune n’est pas celle qui est la plus gâtée pour profiter de l’air marin.


Voilà pour le résumé de notre confinement en Guadeloupe, certainement différent de celui que j’aurais vécu dans mon appartement en région parisienne. Le bonheur précieux que nous avons malgré ce confinement, et pour lequel nous avons de la gratitude, c’est cette connexion permanente avec la nature (je vous épargne la liste des bienfaits de la nature mais également du soleil).

Ce programme continuera à être identique jusqu’à la fin du confinement, à l’exception que je vais un tout petit peu ralentir pour lire davantage quelques livres. J’espère avoir la possibilité de revenir rapidement à Paris dès la fin du confinement. Cet été, nous ne partirons pas comme prévu à New York pour les vacances d’été, nous profiterons de notre île et de Paris.

Et vous comment se passe cette pré-fin de confinement ? Qu’en retenez vous pour le moment ?

Pas d’inquiétude si vous ne voyez pas votre commentaire, c’est qu’il est en cours d’approbation.

Laisser un commentaire !

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs avec * sont requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.